Guide Des Vins De Bourgogne

Edition du 12/05/2015
 

DOMAINE GELIN

Sommet

Domaine Pierre GELIN

Le Domaine Pierre Gelin est une propriété familiale de 11,50 hectares, dont les vignobles s’étendent sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété, créée en 1925 par Pierre Gelin, puis exploitée par Stéphen Gelin, son fils, dont le fils, Pierre-Emmanuel, dirige aujourd’hui la propriété.


Ici, on accorde un grand soin à la méthode culturale, la lutte raisonnée est appliquée, les vignes sont labourées et la famille Gelin privilégie les fertilisants naturels (algues, fumures issues de l’agriculture biologique). Tous les soins sont apportés à la vigne (ébourgeonnage très sélectif, palissage relevé, effeuillage manuel...). Les vins sont élevés en fûts de chêne durant 20 à 22 mois, avec un pourcentage de fûts neufs variant selon les crus et les millésimes pour un léger boisé, puis mis en bouteilles à la propriété et ne sont commercialisés qu’après un an ou deux. Leur nouvelle infrastructure regroupe le chai de vinification, l’embouteillage et le stockage des bouteilles, le chai de vieillissement en sous-sol dans des caves voûtées, le bureau, un caveau d’accueil et une salle de réception, et se trouve en centre ville (22, rue de la Croix-Blanche). A Fixin on est obligé de passer devant eux ! Fixin rouge 2011 : rouge grenat brillante. Le nez est frais, fin subtilement boisé. En bouche, les arômes de baies rouges et d’épices douces dominent l’attaque. La matière est en place, gourmande et racée à la fois. Les tanins en partie fondus sont fermes mais sans rigueur. Fixin La Cocarde 2011 : rouge grenat brillant. La tonalité est plus sauvage que fruitée : le terroir est ici affirmé. La bouche est onctueuse pour l’attaque, mais se poursuit sur un mode tendu et minéral. La texture des tanins est croquante et charnue. Une note de poivre gris domine la finale. Cette nouvelle parcelle exploitée donne un vin complet et racé. Fixin 1er Cru Clos Napoléon rouge 2011 : rouge rubis brillante d’intensité moyenne. Le nez fin et distingué s’accompagne d’une agréable note florale (violette, lys). Beaucoup de charme en bouche avec une texture généreuse et délicate. La fraîcheur de l’exposition “haut de coteaux” se manifeste par une vivacité minérale. Longueur toute en tension pour ce vin racé, longiligne et précis. Fixin 1er Cru Hervelets rouge 2011 : belle robe rouge rubis d’intensité moyenne. Le nez évoque les fruits rouges (framboise) et les fleurs (violette, glycine) avec une finesse et une pureté hors du commun. La bouche est typée, toujours fine et délicate pour ce terroir. Les tanins, finement croquants, donnent le relief à la finale. Gevrey Chambertin rouge Clos de Meixvelle 2011 : rubis brillante. Très joli nez discret de fruits rouges avec une petite note boisée rappelant la pâte d’amande. En bouche, l’attaque est fraîche. La matière est bien en place, avec une pointe de rigueur dans les tanins donnant le relief sur la longueur. Gevrey Chambertin 1er Cru Clos Prieur rouge 2011 : rouge grenat intense. Nez puissant de fruits rouges. Le boisé est perceptible sous forme de senteurs fraîches et épicées (poivre noir). La bouche est ferme, les tanins racés se fondent parfaitement. Finale marquée par une note chaude de vanille rappelant l’élevage à 30% de fûts neufs. Chambertin Clos de Bèze rouge 2011 : rouge rubis brillante. Premier nez sucré et épicé avec des notes de cacao, signe d’un élevage avec une bonne proportion de fûts neufs. Viennent les senteurs de poivre, de coriandre et de cuir, une complexité aromatique typique de ce terroir. La bouche est équilibrée avec une juste tension entre tanins et acidité. La finale, longue et racée est logiquement encore serrée et sévère.

   

DOMAINE GELIN

Pierre-Emmanuel Gelin
22, rue de la Croix Blanche
21220 Fixin
Téléphone : 03 80 52 45 24
Télécopie : 03 80 51 47 80
Email : info@domaine-pierregelin.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre




> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE ROUGES
e_bourgogne_rouge.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
ESMONIN (GCh)
GELIN (Fixin)
Philippe LECLERC (GC)
Henri REBOURSEAU (Ch)
Pierre BOURÉE (Ch Ch)
Marc BROCOT (Mars.)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
SEGUIN MANUEL
Nicolas POTEL
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Clos des LAMBRAYS (MSD)
MONTS-LUISANTS (MSD)
François BERTHEAU
COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
PIERRE NAIGEON (CHM)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
COUDRAY-BIZOT (É)
François GERBET (VR)
GROS (Gd-É)
René CACHEUX
LOUIS LATOUR
POULETTE (Vr)
CH. DE SANTENAY
LABOURE-ROI
Manuel OLIVIER
CRUCHANDEAU
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

AMPEAU (V)
Antonin GUYON (V)
PRIEUR-BRUNET (V)
Michel PRUNIER (AD)
VIRELY-ROUGEOT (P)
Albert BOILLOT (P)
B. DELAGRANGE (V)
DICONNE (AD)
MUSSY (P)
NUDANT (V)
POULLEAU (V)
MEIX (SA)
VIOLOT-GUILLEMARD (P)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

ANTONIN GUYON (C)
MAREY (C)
Clos BELLEFOND (S)
Gérard DOREAU (Mo)
DUBREUIL-FONTAINE (C)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
DENIS (AIC)
JAFFELIN (PV)
CHARLEUX (S)
CHOUPETTE (S)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BRUYÈRE (Mâcon)
PARIZE (Givry)
Alain VIGNOT
BERGER-RIVE
Eric DARLES (Irancy)
HEIMBOURGER (Irancy)
NINOT (Rully)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(AUDOIN (Mars.))
DEREY (Fixin)
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Guy COQUARD (MSD)
DIGIOIA-ROYER (ChM)
Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
(BERTAGNA)
Jean PETITOT (Côte Nuits)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

PIGUET-CHOUET (AD)*
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

JACOB (C)
ROMAIN PERTUZOT (AIC)
ARDHUY (C)
BERTHELEMOT (Beaune)
PETITJEAN-DAMY (Mo)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(Ch. de MARSANNAY (Ch))
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

GEORGES GLANTENEY (V)*
(PIERRE ANDRE)
MOULIN AUX MOINES (AD)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

C.PAULANDS (AlC)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

(PÈRE TIENNE (Mâcon))
ROIS MAGE (Rully)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine JAFFELIN Père et Fils


Ce vignoble familial existe depuis plusieurs générations. Monique et Roger Jaffelin s’installèrent en 1950 et agrandirent le vignoble en rachetant des parcelles sur les communes de Chorey-lès-Beaune, Beaune et Pernand-Vergelesses. Aujourd’hui, Roger Jaffelin profite d’une retraite bien méritée, l’exploitation étant reprise par ses 2 fils, Yves et Pierre, qui perpétuent la tradition de ce vignoble de 10 ha et élèvent leurs vins très soigneusement (cuvaison 12 à 16 jours, élevage en fûts de chêne, dont 1/3 de neufs, de 12 à 16 mois selon les millésimes…). Le Corton-Charlemagne Grand Cru 2007, aux senteurs de fumé et d’aubépine, très classique, suave, est un vin de jolie teinte, intense, très charmeur au nez comme en bouche, qui poursuit une fort belle évolution, une valeur sûre. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Creux de La Net rouge 2010, d’une belle expression aromatique, avec une attaque soyeuse, dégage une bouche riche et charnue, aux notes de cassis, de sous-bois et de réglisse. Excellent 2009, avec ces connotations de prune et d’humus, un vin classique, riche et coloré, corsé, ample, de bouche pleine avec des tanins bien soyeux. Dans la lignée, le Pernand-Vergelesses les Fichots 2010, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de sous-bois, est un vin qui commence à se fondre. Le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2008, complet, associant finesse et charpente, est coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille). Le Savigny-les-Beaune 2009, de jolie robe grenat soutenu, dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, humus), aux tanins soyeux. Excellent Pernand-Vergelesses Blanc 2009, de bouche particulièrement élégante, intense et fine avec ses senteurs d’orange et de noisette, d’une longue finale.

Roger, Yves et Pierre Jaffelin
Chemin des Vignes Blanches
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 52 43 et 03 80 26 14 08
Télécopie :03 80 26 10 39

Domaine BERTHAUT


Exploitation familiale (6e génération) de 13 ha. Les vignes sont cultivées dans le souci du respect du terroir, peu d’engrais et le minimum de traitements phytosanitaires afin de respecter l’environnement. Les vins sont élevés en fûts de chêne 18 à 24 mois selon les appellations et les millésimes, dont 20% en fûts neufs. Coup de cœur pour ce Fixin Les Crais 2012, encore très jeune, bien coloré, un vin corsé et gras, aux tanins puissants, très équilibré, persistant, au nez où dominent les épices, de robe soutenue, ample. Le Gevrey-Chambertin Clos des Chezeaux 2012, issu d'un petit clos situé juste en dessous des Premiers Crus, à la robe profonde, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale. Le Fixin Premier Cru Les Arvelets 2012, d’une robe d’un rouge rubis intense, est de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins soyeux. Beau Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2010, de couleur intense, qui sent bon la cerise noire, aux nuances épicées, un vin dense, d'excellente garde. 

Vincent et Denis Berthaut
9 et 18, rue Noisot
21220 Fixin
Téléphone :03 80 52 45 48
Télécopie :03 80 51 31 05
Email : denis.berthaut@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-berthaut.com

Domaine François BERTHEAU


Au sommet. Domaine familial repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé 6 mois après sa mise en bouteilles. Sols argilo-calcaires. “Pour ce millésime 2013, nous dit François Bertheau, avec une quantité égale à 2012, la qualité est présente, un vin aromatique (fruits noirs), ce sera un millésime à boire rapidement car il est déjà gourmand, mais que l'on pourra aussi laisser vieillir. Le 2014 est d'une couleur plus intense tirant sur le violet, prometteur, fruité, avec une belle acidité. En 2015, nous proposons les 2013.” De quoi se faire particulièrement plaisir avec ce Chambolle-Musigny Premier Cru 2013, avec ce nez de griotte surmûrie, de jolie matière, soyeuse et ample, un vin très parfumé (cannelle, cuir et violette). Le 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, fraise) et de réglisse, de bouche puissante mais distinguée, est un vin étoffé, coloré et complexe comme il le faut, d’excellente évolution. Beau 2010, tout aussi séduisant dans ce beau millésime, mêlant rondeur et structure, avec ces notes de prune, d'humus et de cannelle en finale, idéal sur un perdreau. Superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2012, de couleur intense, avec des arômes puissants et subtils où s'entremêlent les épices, les fruits rouges et les baies sauvages, un vin qui commence déjà à séduire. Le 2011 est coloré, avec des senteurs d'épices, de fruits noirs, charnu mais délicat, tout en nuances, un vin qui emplit bien la bouche. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses est remarquable, aux tanins savoureux et riches à la fois, généreux, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le Chambolle-Musigny Village 2012 est très élégant, de couleur soutenue, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, tout en nuances, opulent.


5, rue du Carré
21220 Chambolle-Musigny
Téléphone :03 80 62 85 73
Télécopie :03 80 62 84 64
Email : domaine@francoisbertheau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine.bertheau

DOMAINE MARC JOMAIN


Philippe, Catherine et Christophe JOMAIN, frères et soeurs, exploitent leur propre domaine au sein d'un groupement foncier créé le 03 novembre 1992. Le domaine comprend 9 hectares de vignoble à PULIGNY-MONTRACHET dont 4 produisent essentiellement des grands vins blancs de réputation mondiale issus du cépage chardonnay dans les appellations village, 1er cru et grand cru. Alliant modernisme et tradition, le domaine est dirigé avec dynamisme par la famille JOMAIN. Soucieux de préserver l'environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée. La lutte raisonnée permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en utilisant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l'état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts portent leurs fruits car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble. La vendange est récoltée manuellement, la vinification respectueuse de chaque appellation s'effectue par pressurage pneumatique. Les vins fermentent en fût de chêne dans une proportion n'excédant pas le quart de fût neuf. L'élevage traditionnel et la mise en bouteilles sont réalisés avec minutie sans manipulation excessive des vins sous le contrôle étroit d'un laboratoire d'oenologie agrée. Durant la fermentation malo-lactique les vins sont bâtonnés afin d'obtenir davantage de rondeur et de complexité. Au printemps, les vins sont alors soutirés et clarifiés par collage, la mise en bouteille intervenant généralement début septembre. Découvrez leur Puligny-Montrachet Premier Cru Les Pucelles 2010, un vin minéral, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits, avec des notes de tilleul et d’abricot. Remarquable 2009, avec ces senteurs spécifiques de pomme et d’amande grillée, un grand vin, gras, tout en arômes et longueur en bouche avec ces connotations discrètes de poire et de brioche, vraiment remarquable. Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes 2010, avec ces notes de noisette et de miel, intense, tout en finesse, un vin à ouvrir sur des bouchées à la reine. Le 2009 est dense et subtil, un vin où l’on trouve des notes de tilleul et d’amande, typé, de bouche puissante, de robe jaune pâle aux reflets d’or, avec beaucoup de moelleux et de persistance.

Famille Jomain
1, rue de l'Abreuvoir
21190 Puligny-Montrachet
Téléphone :03 80 21 93 46
Télécopie :03 80 21 94 45
Email : domainejomain@vinsdusiecle.com
Site : domainejomain
Site personnel : www.domaine-jomain.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine Guy ROBIN


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis. Les vignes bénéficient d’un ensoleillement tout à fait adéquat de par l’exposition sud-est et est-ouest des coteaux et de leurs pentes prononcées. Très côté pour ses Vins de Montée de Tonnerre et ses Valmur, le Domaine Guy Robin offre des crus splendides, issus des meilleurs terroirs que Guy Robin a su choisir, à l’époque, pour constituer son Domaine. Sa fille, Marie-Ange Robin, prend la suite, en faisant preuve d’un grand professionnalisme.
Sur des terroirs qui offrent une large palette de subtilités aromatiques, elle élève des Vins très typés, dans le respect de l’authentique et de la nature, imprimant la “patte” du Domaine Guy Robin.

“Nous respectons la nature, me dit Marie-Ange Robin, et contrôlons la bonne santé de nos vignes, traitons avec parcimonie, souhaitant conserver toute la richesse de nos terroirs. Je remets toute la conduite du vignoble au goût du jour, bousculant parfois les vieilles habitudes, ayant une véritable réflexion quant à l’environnement, et j’en fais profiter mes vignes et mes Vins. Nous travaillons “à l’ancienne” en préservant le qualitatif dans nos terres mais aussi dans nos Vins. Mes vieilles vignes (80% du Domaine Robin) produisent de faibles rendements, je ne les “pousse” pas à produire plus, j’ai des exigences de qualité qui motivent mes décisions. Je veux à tout prix une culture raisonnée, remets à façon mes vignes. Honneur à la nature et au qualitatif, c’est un respect de notre terroir, de nos clients dont je suis très proche.

Le 2012 a été une année extrêmement difficile pour le vigneron, Après toutes ces peines, on est bien content d’obtenir un tel niveau de qualité, le vin est vraiment joli. Les fermentations se sont déroulées très lentement, c’est ce que je privilégie chez moi, elles sont naturelles je ne brusque rien, je trouve que cela apporte nettement plus de matière au vin. Il faut laisser la nature faire à son rythme, c’est la philosophie que j’applique dans mon chai. Je ne provoque rien, chaque année c’est un millésime différent. L’évolution du 2012 est très prometteuse. Tous nos Grands crus sont mis en fûts de chêne, je suis en train de renouveler mes barriques, donc cette année, il y a une proportion de seulement 10% de fûts neufs, je fais cela très progressivement pour garder une belle homogénéité dans le caractère de mes Vins, ce qui est très important.

J’ai des Vins un peu capricieux, et cela est dû aux vieilles vignes, je les laisse donc se bonifier à leur gré. En juillet, 10 mois après les vendanges, lors des remontages, on peut vraiment apprécier la qualité. Déjà, quand on ouvre les fûts , la cave est embaumée par les arômes de fruits, de fleurs blanches (pivoine) et d’agrumes, la minéralité est bien présente. Nos Vins sont issus de vieilles vignes, c’est ce qui leur donne cette grande qualité de Vins aboutis, très aromatiques et complexes, très typés de leur terroir.

- 2010 : Les vendanges 2010 ont débuté le jeudi 23 septembre pour se terminer le samedi 2 octobre. Petit rendement concentré avec une très belle acidité, de belles matières et plus vif que le millésime 2009.
- 2009 : millésime tardif, les vendanges 2009 ont débuté début octobre avec un superbe mois de septembre , très beau avec de la fraîcheur et des vents du Nord-Est. Maturation bien équilibrée, saine , ressemblant au Millésime de 1989. Globalement petit rendement. Année de rêve, solaire ...si toutes étaient comme cela !

Les Grands crus : Valmur, c’est un peu le fleuron du Domaine : nous avons deux hectares, ce qui est important en Grand Cru. Valmur 2008 : nez proche du clos mais en plus fin et plus dé́licat. nez très iodé, embruns puis après aération on perçoit de la rose fraîche épicée mêlée. Belle bouche avec une vivacité rafraîchissante. Aucune sensation boisée. Vin d’une grande plénitude, le plus salivant, impression de sucer un caillou remarquable. Tout est pureté. clos 2009 : vin d’une pureté minérale très chablisienne avec un boisé très fin qui ne demande qu’à se fondre. Encore une certaine austérité pour ce vin comme tous les 2009 qui demande vraiment à se retendre vers plus de minéralité iodée. Cela devrait être le cas dans six mois. Blanchot 2009 : nez beurré noisette, noix fraîches mais aussi une tendance lacté caramel au beurre. Toujours solaire comme tous les 2009. Bouche plus fraîche que le nez avec une touche zeste d’agrumes orange confite. Vaudésir 2009 : beau nez où se marie des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur. Finale solaire et mûre sur la tarte tatin et le caramel.

Les Premiers crus : nous préférons mettre en bouteilles assez tard, cela donne des Vins plus complexes et plus aromatiques, aux notes d’argile bleue, de marnes, de pierre à fusil, de sous-bois, de fougère, d’une grande fraîcheur avec un coté croquant, très fruité, aux nuances d’agrumes, des Vins très expressifs et explosifs.
- Vaillons 2010 : nez fin et précis sur des notes boisées fines qui ne sont pas encore fondues. Finement épicé, il est d’une grande pureté. Bouche onctueuse avec une finale moka. Vin gai, sautillant.
- Montée de Tonnerre 2010 : nez fringant entre des notes épicées et une sensation minérale typée de pierre à fusil. La bouche est à la fois fraîche et mûre. Large et long, c’est un vin complet pur et riche.
- Monmains 2009 : nez typé et expressif des terroirs des Butteaux avec des notes qui hésitent entre la tourbe, l’humus et le grillé. La bouche est tout en douceur, suave avec une finale café-cacao. Ce vin a encore besoin de se tendre, il sera plus frais et iodé dans quelques mois.
Le Chablis : nous sommes situés sur les fameux terroirs du Kimméridgien pour le Chablis et les Grands crus. Chablis 2010 : nez mûr avec des notes fruitées chaudes entre la figue et le pain grillé. Bouche suave, onctueuse avec un bel équilibre acide et une finale saline. Les 7 ha de vignes sont plantés sur des coteaux et plateaux, avec des vieilles vignes d’âge moyen de 40 ans. Mon père les avait lui-même greffées, puis plantées, en faisant ses propres plants de Chardonnay, ce qui est assez exceptionnel. Ce sont mes parents qui ont constitué le Domaine. Mon père avait choisi les meilleurs terroirs bien exposés sur le plateau, les coteaux, des parcelles qui donnent des jus d’excellence, des Vins très fins.
La régularité de nos Vins est liée au phénomène terroir. Les consommateurs, en effet, ne veulent pas un Chablis classique, ils veulent se faire surprendre. J’exporte beaucoup mes Vins vers l’Asie car j’ai de la demande, Hong Kong, Taïwan, le Japon et la Chine, mais aussi en Suisse, Allemagne, Suède, Finlande, Norvège, Italie, Belgique et beaucoup en France, à des clients qui commandaient déjà à mes parents et maintenant, ce sont leurs enfants qui s’adressent au Domaine, gage de grande fidélité. C’est gratifiant pour moi que mes efforts qualitatifs soient reconnus et appréciés.
Je travaille seule et ce n’est pas facile, je veux tout vérifier, une parfaite traçabilité de la qualité en somme, car je m’engage en signant mes Vins. J’essaye de préserver mes plants de vignes car ils ont été greffés par mes parents, ce sont des vignes très saines qui n’ont pas de maladies, je ne traite pratiquement pas et c’est un atout qualitatif considérable. La plus jeune de mes vignes a 15 ans et la plus âgée 79 ans. J’ai la plus vieille vigne de Chablis ! C’est la parcelle du Grand Cru Blanchot. Mes Chablis de caractère accompagnent très bien des plats raffinés mais aussi épicés."

Grandissime Chablis Grand Cru Vaudésir 2011, très équilibré, parfumé, au nez dominé par les fruits jaunes frais et le pain brioché, tout en bouche, vif et fin, un vin classique et distingué, d’une belle harmonie, long en bouche, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul) . Formidable 2010, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s'allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, d’abricot frais et de grillé, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Le 2009, beau nez où se marie des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur, un vin d'une grande finale solaire mûre avec des nuances de caramel.  Le 2008, avec nez mûr, notes cacahuètes, noix fraîche. Après aération, notes de thé, menthol et une dominante florale fine, de bouche ample, intense, dégageant presque une impression sucrée de bonbon, d’acacia. Le 2007, tout en charpente, parfumé, fin et riche à la fois, avec des notes subtiles de pain grillé et d’agrumes, de garde. Exceptionnel 2006, tout en distinction, riche en arômes comme en charpente, d’une grande ampleur aromatique en bouche (aubépine, pêche, noisette), très typé.

Le Chablis Grand Cru Vieilles vignes Valmur 2008, médaille d’Or à Berlin, d’une grande minéralité, au nez très iodé, embruns puis après aération on perçoit de la rose fraîche et les épices, un grand vin, de belle bouche avec une vivacité rafraîchissante. Le 2007 est un vin racé, d’une belle onctuosité en bouche, toujours minéral et complexe, de belle harmonie, avec ses odeurs caractéristiques d’amande grillée et de fruits jaunes frais, tout en bouche, de garde.
Le Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles vignes 2011, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, de bouche ample, est un grand vin de belle couleur jaune ambré, qui mêle structure et vivacité, harmonieux en bouche avec des nuances de pomme, de musc et de miel. Le 2010 est tout en bouche, très parfumé, très fin, d’une belle amplitude au nez comme au palais, un vin minéral. Superbe 2009, dégage un nez beurré de noix, la bouche est plus fraîche que le nez avec une touche d’orange confite. Le 2008, d'une grande finesse en bouche, un grand vin gras et onctueux, très typé, légèrement épicé, avec cette finale impressionnante où s'associent le musc, le silex et les fruits frais. Le Chablis Grand Cru Les clos 2009, issu de vignes de 44 ans situées sur la rive droite du Serein, sol de colluvions argilo-calcaires très caillouteux sur sous-sol kimméridgien, sud-sud-ouest. Un grand vin de bouche persistante, avec ces notes de lis, de coing et de rose fraîche, alliant fraîcheur et rondeur, équilibré, suave, de très belle évolution. “Pour ce millésime 2009, raconte Marie-Ange Robin, les vendanges 2009 ont commencé début octobre avec un superbe mois de septembre, très beau avec de la fraîcheur et des vents du Nord-Est. Maturation bien équilibrée, saine, un millésime ressemblant au 1989. Globalement petits rendements. Année de rêve, solaire... si toutes étaient comme cela !
clos 2009 : vin d'une pureté minérale très chablisienne avec un boisé très fin qui ne demande qu'à se fondre. Encore une certaine austérité pour ce vin comme tous les 2009 qui demandent vraiment à se retendre vers plus de minéralité iodée. Blanchot 2009 : nez beurré noisette, noix fraîches mais aussi une tendance lactée caramel au beurre. Toujours solaire comme tous les 2009. Bouche plus fraîche que le nez avec une touche de zeste d'orange confite. Vaudésir 2009 : beau nez où se marient des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur. Finale solaire et mûre sur la tarte tatin et le caramel.
On poursuit avec le Chablis Premier Cru Vaillons 2010, qui a largement mérité sa médaille d’Argent Féminalise 2012, d’une grande pureté, typé et délicat, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche. Le Chablis Premier Cru Montmain 2009, très marqué par son terroir, se goûte remarquablement bien, savoureux, avec une bouche très suave, vraiment remarquable. Le Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieilles vignes 2012, très charmeur, au nez de fruits jaunes frais et d’épices, est un vin séduisant par sa richesse et sa finesse, tout en bouche. Superbe rapport qualité-prix-plaisir (de 12 à 30 € environ).

Marie-Ange Robin

Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


La famille Heimbourger exploite la vigne depuis 3 générations, sur un terroir spécifique à la région, de coteaux de nature argilo-calcaire : le Kimmeridgien.
“Nous avons restauré un caveau de dégustation, dans un cadre chaleureux avec des pierres et poutres apparentes,” me précise-t-on.
Coup de cœur pour ce Chablis cuvée Pierre 2012, dont la la particularité est, qu'après le pressurage et le débourbage, le jus est descendu directement en tonneaux dans la cave, où il fait sa fermentation alcoolique et malolactique. Durant les derniers mois, bâtonnage effectué une à deux fois par semaine. Après ces 11 mois d'élevage il est filtré puis mis en bouteille... Un vin de jolie teinte, riche et fin à la fois, aux notes subtiles de rose, de narcisse et de noix fraîche. Excellent Chablis 2012, issu du terroir de Chablis, Courgis, et Préhy. où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, dense et distingué à la fois, tout en fraîcheur et persistance en finale, toujours très abordable (8 e environ).
L’Irancy cuvée Pierre rouge 2012, issu d’un élevage de 11 mois en fût de chêne (Pinot Noir majoritaire et 5% de César), parfumé (notes de mûre et de groseille), allie rondeur et charpente en bouche, un vin bien classique de ce millésime (9,50 €, il les vaut bien). Joli Irancy 2012, élevage pour 40% en fût de chêne durant 11 mois, de robe intense, bien classique, ferme et épicé, avec des tanins mûrs, d’une texture dense mais soyeuse (8 e). Le Bourgogne rouge Pinot Noir 2012, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise, dégage des notes de violette au palais. Le Bourgogne Pinot Gris 2013, un rosé tout en charme, au nez discret de fleurs et de violette, est très réussi (6,40 €). Au même prix, goûtez le Bourgogne Chardonnay 2012, malolactique naturelle, élevage sur lies fines, au nez puissant (acacia, fougère, poire), d’un très bon équilibre, est de bouche ample, aux notes de pêche et de noisette, de belle robe, ferme et suave, d’une jolie finesse (6,40 €). 

Olivier Heimbourger
Rue de la Porte-de-Cravant
89800 Saint-Cyr-Les-Colons
Tél. : 03 86 41 40 88 et 06 19 58 54 84
Fax : 03 86 41 48 83
Email : heimbourger@wanadoo.fr
www.domaine-heimbourger.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine Manuel OLIVIER


Issu d’une famille d’agriculteurs, Manuel Olivier s’installe en 1990, avec quelques hectares de vignes et cultive également des petits fruits. Aujourd’hui, grâce à ses efforts, il exploite un domaine de 11 ha. La culture est raisonnée et exigeante pour obtenir des raisins de qualité.
Superbe Vosne Romanée Damaudes 2011, qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, au nez bien caractéristique de fruits surmûris et de sous-bois, bien charnu, de bouche persistante et prometteuse.
Excellent Nuits-Saint-Georges 2011, bien classique du millésime, associant finesse et structure, complexe, de couleur profonde, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, un vin typé. Le Pommard Premier Cru 2011, de charpente à la fois puissante et souple, avec des arômes de fruits rouges complexes (griotte, mûre), a une de bouche dominée par des nuances persistantes de griotte, de cannelle et de fumé, un vin dense mais toute en élégance. 
Il y a aussi le Meursault Premier Cru 2011, au nez fleuri, suave et puissant, d’une très belle persistance aromatique en bouche, avec des nuances de pêche et de tilleul, un vin qui mérite un poisson en sauce, l’Aloxe Corton 2011, associant concentration aromatique et souplesse, un vin très réussi, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, et le Bourgogne Aligoté Vieilles vignes 2011, de bouche florale.


> Les précédentes éditions

Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Domaine des MEIX


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Domaine Marc JOMAIN


Domaine Jean CHARTRON


Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


Domaine Guy ROBIN


Clos BELLEFOND


Domaine GROS Frère et Soeur


Sylvain MOSNIER


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Gérard TREMBLAY


Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Domaine des MONTS LUISANTS


Jean-Marie NAULIN


Pierre BOURÉE Fils


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Domaine François GERBET


AUVIGUE


Domaine JAFFELIN Père et Fils


Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine Henri REBOURSEAU



DOMAINE VINCENT BACHELET


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHAMPAGNE GREMILLET


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


DOMAINE GUIZARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales