Guide Des Vins De Bourgogne

Edition du 26/02/2019
 

Chablis Guy Robin

Rare

Domaine Guy ROBIN

Très côté pour ses vins de Montée de Tonnerre et ses Valmur, le Domaine Guy Robin offre des crus splendides, issus des meilleurs terroirs que Guy Robin a su choisir, à l’époque, pour constituer son Domaine. Sa fille, Marie-Ange Robin, prend la suite, en faisant preuve d’un grand professionnalisme. Sur des terroirs qui offrent une large palette de subtilités aromatiques, elle élève des vins très typés, dans le respect de l’authentique et de la nature, imprimant la “patte” du Domaine Guy Robin.


"Nous respectons la nature, nous dit Marie-Ange Robin, et contrôlons la bonne santé de nos vignes, traitons avec parcimonie, souhaitant conserver toute la richesse de nos terroirs. Je remets toute la conduite du vignoble au goût du jour, bousculant parfois les vieilles habitudes, ayant une véritable réflexion quant à l’environnement, et j’en fais profiter mes vignes et mes vins. Nous travaillons “à l’ancienne” en préservant le qualitatif dans nos terres mais aussi dans nos vins. Mes vieilles vignes (80% du Domaine Robin) produisent de faibles rendements, je ne les “pousse” pas à produire plus, j’ai des exigences de qualité qui motivent mes décisions. Je veux à tout prix une culture raisonnée, remets à façon mes vignes. Honneur à la nature et au qualitatif, c’est un respect de notre terroir, de nos clients dont je suis très proche. Le Domaine Guy Robin a investi dans de nouvelles bennes pour les vendanges, un tapis de tri ainsi que dans l’achat de cuves thermo-régulées et d’une quinzaine de fûts neufs. Nous essayons, d’année en année, de continuer à progresser vers le qualitatif. Les Grands Crus  Valmur 2012 : notes marneuses presque pétrolées mélangées à des notes cacaotées. Sensations végétales, un peu fleur de sureau. La bouche est sur le même registre entre la sève et l’empreinte maritime saline. Vin d’amateur hyper terroir, sauvage avec une finale pierre à fusil. Très long et très grand vin. Clos 2015 : robe or pâle. Le nez est assez fermé pour le moment et demande à être aéré pour s’ouvrir. Après aération, l’ensemble est très frais, toujours subtil. Notes de pierres mouillées, vieille rose et une touche d’encens, de poivre. La bouche est onctueuse, tout d’un bloc, sautillante. Belle amertume. Grand vin difficile à décrire comme tous les grands vins, il demande encore quelques mois pour être facilement accessible.. Vaudésir 2012 : robe jaune doré. Nez délicat très crayeux et épicé avec des notes de poivre blanc. Notes fleuries après aération sur la rose. Bouche souple et vive à la fois. Finale de noisette grillée. Vin tout en dentelle. Blanchot 2015 : robe dorée aux reflets verts. Nez expressif sur de l’acidulé, puis évoluant ensuite vers des notes plus chaudes de pain frais, de brioche mêlées à l’amande fraîche et un soupçon d’anis. Le deuxième nez apparaît plus racé. En bouche, il monte très haut et ne redescend pas. Blanchot 2014 : robe dorée pâle avec des reflets verts. Le premier nez est frais, acidulé puis il évolue vers des notes plus mûres et solaires : noisette, écorce d’orange, raisins secs. La Bouche est généreuse avec une belle salivation iodée. Les Premiers Crus Vaillons 2016 : robe dorée vert. Sensation immédiate de concentré de fruits mûrs, pêches de vignes compotées, prune, litchis et florale sur des notes de rose. Vin très gourmand tout en délicatesse. La bouche est tout aussi fruitée_definition.html"class="lexique" target="_blank">fruitée que le nez. Finit sur la rhubarbe et l’abricot. Très original dans son style. Bombe de fruit. Montmains 2016 : Robe cristalline avec des reflets verts marqués. Le premier nez est sur des notes épicées, poivrées et boisées. Frais, l’impression générale est maritime. Bouche ample avec une attaque très fraîche. Finale anisée. Montée de Tonnerre 2015 : boisé qui demande encore à se lier au vin. Pour le moment, l’ensemble est assez beurré mais on perçoit des notes fraîches entre les agrumes et les épices. Notes gingembre et pierre mouillée. Vin qui monte, large et très long. Ensemble poudreux sur fond d’embruns et d’iode. Le Chablis Chablis Cuvée Marie-Ange 2015 : très beau boisé sur le caramel au beurre et le pain grillé. La bouche est plus salivante et plus tendue que le Chablis classique. Deuxième nez mentholé frais. Finale très saline et salivante. Chablis 2016 : robe or pâle avec des reflets verts. Nez expressif à la fois floral et fruité sur des notes mêlées de sureau, aubépine, fleur d’oranger, noisette. La bouche salivante est dans la continuité du nez. Belle amertume en finale. Petit Chablis 2015 : le nez demande à s’ouvrir dans le verre. Caractère maritime marqué avec des notes marneuses. Quelques notes de sous-bois mousses. La bouche est hyper salivante avec une dominante iodée très prononcée.”

   

Chablis Guy Robin

Marie-Ange Robin
13, rue Berthelot
89800 Chablis
Téléphone : 03 86 42 12 63

Email : contact@domaineguyrobin.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Guy BOCARD


Un domaine familial, où la culture et les vinifications sont traditionnelles et respectueuses des terroirs. Voilà un très beau Meursault Charmes Premier Cru 2013, provenant d'un élevage traditionnel en fûts de chêne sur lies fines, mise en bouteilles sans filtrage, d’un très beau fondu en bouche, au nez intense où dominent le musc, la vanille et l’aubépine, tout en harmonie, de bouche persistante et subtile, très séduisant. Le 2012, de bouche intense où dominent les agrumes mûrs et les petits fruits secs, de robe séduisante, parfumé, dense et très typé, de garde. Le 2011, où s’associent rondeur et distinction, très aromatique, épicé, à la fois très fin et très structuré, d’une belle finale dominée par des nuances de tilleul et d’abricot frais, est très plaisant par sa structure et sa persistance d’arômes au palais. Le 2010, d’une belle couleur jaune clair, au nez très caractéristique de pain grillé et pêche, avec des touches exotiques, de bouche harmonieuse, d’une belle richesse aromatique, est un vin à ouvrir sur des bouchées à la reine ou un saumon mariné. Splendide 2008, au nez subtil, tout en nuances, aux senteurs caractéristiques de tilleul et de miel, ample, de bouche très persistante. Le Meursault Les Narvaux 2013, sol argilo-calcaire, exposition sud, très caractéristique de son terroir, d’une grande complexité aromatique (fruits secs, pain grillé), très équilibré, gras en bouche, toujours racé comme cet autre Meursault Limozin 2013, au nez de narcisse, dégage une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin vif, sur le fruit, tout en bouche.  Goûtez le Meursault Vieilles Vignes 2013, aux notes subtiles de fleurs et de noisette, de bouche puissante et subtile, un vin tout en nuances et persistant, et ce Bourgogne blanc, de bouche franche, d'une élégante nervosité, aux agréables notes de roses et de citron.


4, rue de Mazeray
21190 Meursault
Téléphone :03 80 21 26 06
Email : domaineguybocard@gmail.com

Gérard DOREAU


Vignerons de père en fils depuis la fin du XIXe siècle, vignoble de 4,50 ha. La méthode de culture est traditionnelle et naturelle, sans amendement des sols, ni désherbage. Seul un labourage régulier est pratiqué. Les vendanges sont effectuées manuellement. La vinification est également traditionnelle. Les raisins sont égrappés à 100% et cuvent une dizaine de jours. L’élevage dure 12 à 15 mois en fûts de chêne. Les vins sont mis en bouteilles après unification, collage et légère filtration. Voilà un remarquable Monthélie Premier Cru Champs Fulliot rouge 2016, de robe rouge cesise soutenu, où se mêlent la griotte et l’humus, associant concentration et finesse, de bouche ample et fondue, de très bonne garde. Le Pommard Les Vignots 2015 est d’un beau rouge grenat, suave, avec ces connotations subtiles de fruits rouges et de violette, très harmonieux, aux tanins fondus. Le 2014, coloré, de bouche puissante, aux tanins fondus, avec ces notes de petits fruits mûrs (groseille, fraise des bois), d’une finale légèrement poivrée, est un vin qui demande un peu de temps pour se fondre. Le Monthélie Vieilles Vignes 2015, de robe pourpre intense, est marqué par son terroir, au nez dominé par la prune, la violette et une pointe de réglisse. Goûtez aussi le Meursault 2016, à dominante de fleurs blanches et d'amande, charpenté, au fruité complexe, généreux et séduisant.

Earl du Domaine Gérard Doreau
Rue du Dessous
21190 Monthélie
Téléphone :03 80 21 27 89 et 06 07 48 35 47
Email : gerard-doreau@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-doreau.fr

Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Une exploitation familiale (vignoble de 23 ha). Bernard Delagrange, viticulteur à Volnay de père en fils depuis plusieurs générations, installe son exploitation et son habitation à Meursault en 1972. Il a su recréer un ensemble de bâtiments harmonieux, la demeure principale, les communs et les chais enserrant une cour très joliment fleurie, aidé par son fils Philippe et son petit-fils Alban assurant la continuité. Remarquable Volnay Premier Cru Caillerets 2016, qui développe un nez où dominent la fraise des bois mûre et le musc, mêlant puissance et finesse, un vin élégant et intense, très parfumé au palais (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe de poivre en finale. Le 2015, aux tanins soyeux et amples, sent bon les fruits rouges et l’humus, classique, qu’il faut savoir attendre pour profiter de son potentiel.  Le Meursault Premier Cru Charmes 2016, onctueux en bouche, a des notes subtiles de fruits frais et de noisette, très équilibré, harmonieux.  de robe dorée, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère). Le Pommard Premier Cru Poutures 2016 est très parfumé, aux tanins souples et soyeux, au nez subtil dominé par le cassis mûr et l’humus, quand le Beaune Boucherottes Premier Cru est séveux, ample, développant des senteurs de myrtille et de sous-bois. Il y a aussi cet excellent Beaune rouge 2016, typé, riche, où se mêlent la fraise, le cassis et la cannelle, avec ses tanins savoureux, un vin d’une belle harmonie. Bar à vins (assiette gourmande).

Philippe Delagrange
10, rue du 11 Novembre
21190 Meursault
Téléphone :03 80 21 22 72
Email : bernard.delagrange@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-bernarddelagrange.com

SCE DU CLOS BELLEFOND


Issu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine du CLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la Côte de Beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement des appellations villages et Premiers Crus sur les finages de SANTENAY, CHASSAGNE-MONTRACHET, VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la Côte de Beaune, Pinot Noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance du millésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition. Superbe Santenay Clos Bellefond 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2008, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux tanins fermes mais soyeux, de bouche dominée par les fruits rouges et l’humus, de bonne garde. Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2009, très aromatique, bien équilibré, au nez subtil, est un vin d’une jolie concentration en bouche. Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru Passetemps 2009, où s’entremêlent les saveurs d’épices et de fruits surmûris, ferme en bouche, d’un grand classicisme, commence à peine à s’ouvrir. Le Santenay Premier Cru La Comme 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, est un grand vin ferme, solide, de belle structure, de garde. Remarquable Pommard Premier Cru La Platière 2009, issu de sols caillouteux, très harmonieux, très parfumé (fruits rouges frais, humus…), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques de son terroir, de garde comme le 2008, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), est de couleur pourpre intense, aux tanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde, bien sûr. Des cuvées plus anciennes, de 2005 à 2001, sont encore disponibles, les 2000 et 2001, étant actuellement à leur apogée.

Laurence et Bernard Chapelle
2, route de Chassagne
21590 Santenay
Téléphone :03 80 20 60 29
Télécopie :03 80 20 65 92
Email : clos-bellefond@wanadoo.fr
Site : closbellefond
Site personnel : www.closbellefond.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine des MONTS LUISANTS


Au sommet, incontestablement. Domaine familial de 3,4 ha en Bourgogne, situé au coeur des plus Grands Crus rouges réputés de la Côte De Nuits, le Domaine des Monts Luisants ne produit que des vins rouges sur les 4 finages suivants : Morey Saint Denis, en Pierre Virant, Morey Saint Denis 1er Cru Les Monts Luisants, Morey Saint Denis 1er Cru Les Genavrières et Clos de la Roche, Grand Cru, distinctifs de leurs sols argilo-calcaire caillouteux, à flanc de coteaux et exposés plein Est. Les vignes ont plus de 45 ans.
?Des soins à la vigne à l?élevage sur chauffe blonde, jusqu?à la mise : des racines et du zèle, se plait à dire Jean-Marc Dufouleur. ?J?aime les vins plus dans la longueur que sur la largeur?, parole d?un grand ténor : Hubert de Montille. Pour Jean-Marc Dufouleur, tout est dit ! Le style est affirmé par la pratique de la vendange entière, toujours source de joyeuses poussées d?adrénaline, mais la main est douce pour laisser la plus grande place au Terroir. La vendange entière apporte beaucoup de finesse au vin, et il est vrai que c?est une caractéristique propre au Pinot Noir des grands vins de Bourgogne. Avec ce cépage associé à nos terroirs, on est moins sur le fruit, plus dans la complexité. Quand nous faisons les analyses, cela correspond au jus extrait, mais il y a toujours des raisins entiers et on ne sait pas ce qui se passe vraiment dans la cuve? et, à chaque fois, on a des montées d?adrélanine !
Les goûts sont affaire personnelle. Certains seront addicts aux vins jeunes, sur le croquant, quand d?autres sont en recherche de complexité. Les millésimes anciens se faisant rares, le domaine a constitué une collection de millésimes vénérables, témoins du temps qu?il a fait, et du temps qui passe.?
?Au domaine, le 2017 s?annonce d?excellente facture, nous dit Jean-Marc Dufouleur, et si les deux prochaines décennies devaient être égales aux deux dernières, il n?y aurait pas à porter plainte, tant la nature a choyé la Bourgogne. Source d?émotions fortes au printemps par une série de 3 épisodes de gel qui n?ont pas manqué d?impacter le volume de la récolte, au final, le millésime est excellent. 
Le 2016 est un très beau millésime, très proche du 2010, solaire et puissant, mais pas trop, fondu, jamais assez.
Le 2015 a tout pour lui. Généreux et soyeux, sa puissance flirte avec l?élégance. C?est un gros numéro.
Et que dire des 2014 et 2012, des 2011 et 2009? C?est beau, c?est bon. C?est racé et il y a du vin. De robe pourpre ou tuilée, exaltant des arômes de violette, de cassis, de musc, d?épices ou de sous bois, riche de tannins soyeux et savoureux, opulent, souple, puissant ou gras, mais toujours servi à table, le choix du vin, ici, n?est plus qu?affaire de préférence, et de circonstance. Pourquoi pas :
- Morey Saint Denis, en Pierre Virant 2013? sur un bar grillé
- Morey Saint Denis 1er Cru Les Monts Luisants 2010? et Charolaise, Limousine ou Blonde d?Aquitaine
- Morey Saint Denis 1er Cru les Genavrières 2007? contre un coq au vin
- Clos de la Roche, Grand Cru 2000? sur une ronde des fromages
Chacun saura comment, et plus que tout, avec qui, partager sa DML.?
Superbe Morey-Saint-Denis Premier Cru rouge 2016, sol argilo-calcaire et très caillouteux, vignes de plus de 36 ans, élevage en fûts de chêne pendant 18 mois. C?est un vin très typé, d?une belle onctuosité en bouche, délicat, complexe et très élégant à la fois, très marqué par son terroir, de robe intense, aux nuances caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre, associant structure et finesse, d?excellente garde.
Formidable 2015, de grande race, soyeux, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, musc, épices...), alliant puissance et finesse, gras et intensité, tout en bouche, harmonieux, de garde. 
Le 2014 est aussi l?archétype de ce que doit être un très grand vin bourguignon où le velouté s?allie à la structure, la complexité d?arômes (fruits noirs, champignons, poivre...) à la subtilité d?une matière pleine et riche, un très grand vin. Le 2013, coloré et intense, aux tanins bien équilibrés, mêle charpente et souplesse, très élégant, avec des arômes mûrs et complexes de cassis et de groseille, riche au palais, d?excellente évolution. 
Le 2012 est superbe, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l?humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction, un grand vin parfait sur un rôti de veau en croûte ou un canard, notamment. 
Remarquable 2011, charnu, ample, aux tanins très structurés, au nez dominé par la mûre, la violette et l?humus, de bouche épicée et persistante, un vin qui possède des tanins puissants et très fins à la fois, d?un grand équilibre, de garde comme ce grand 2010, très harmonieux, intense, aux notes de cassis très mûr et d'épices, aux tanins fermes et serrés, mais veloutés à la fois, de bouche voluptueuse, complexe, où s?entremêlent le poivre, la prune, le cuir et la cannelle. 
Exceptionnel 2009, puissant, aux tanins fondus, avec ces notes si caractéristiques de truffe et de petits fruits mûrs légèrement épicés, de garde. Le 2008 exhale des notes intenses de violette, de fruits surmûris (prune, groseille) et de cannelle, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, de grande évolution. Superbe 2007, racé, de couleur profonde, plein, au nez complexe où dominent les fruits mûrs et les épices, aux tanins fondus et riches à la fois qui se goûte remarquablement actuellement.
On poursuit avec ce 2006, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants, au nez complexe dominé par la cerise et le cuir, de bouche étoffée, associe ce gras caractéristique de l?appellation à des notes finement épicées, formidable avec une pastilla de pigeon ou une bécasse flambée.

Jean-Marc Dufouleur
51, rue du Faubourg Madeleine
21200 Beaune
Tél. : 03 80 24 00 96
Email : jmdufouleur@wanadoo.fr
www.vinsdusiecle.com/domainedesmontsluisants


Pierre BOURÉE Fils


Au XIXe siècle, Pierre Bourée reprend à Gevrey-Chambertin un commerce de vins, fondé en 1864, et lui donne son nom. Il acquiert ensuite en 1903 un clos ceint de murs, en bordure est de la D 974 (Dijon - Lyon), au lieu dit ?la Justice?. Pierre Bourée le plante en vigne et lui donne le nom de clos de la Justice. En 1922, son fils Bernard lui succède et créé l?enseigne actuelle de la maison : Pierre Bourée Fils. Il achète une parcelle de vignes en Grand Cru : Charmes-Chambertin. En 1945, Bernard Bourée commence à former son neveu, Louis Vallet. Celui-ci prend ensuite la direction de la maison, assisté de son frère François. Aujourd?hui, Bernard et Jean-Christophe Vallet dirigent la maison.
Voilà un très grand Charmes Chambertin Grand Cru 2011, de belle robe pourpre, au nez puissant et subtil, aux connotations de cassis mûr et de truffe, fondu mais puissant, avec des tanins riches et veloutés à la fois, tout en charpente, très charmeur, très marqué par son terroir. Beau Mazys-Chambertin Grand Cru 2000, typé, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, parfumé (mûre, musc, épices...), alliant puissance et finesse, gras et intense, tout en bouche, classique et très harmonieux, de garde. Le Gevrey-Chambertin clos de la Justice 2012, intense, est harmonieux, aux notes de sous-bois et de griotte mûre, de bouche ample et fondue, classique de ce millésime.
Le Meursault 2012 est de belle robe, d?un bel équilibre, aux connotations florales subtiles, à la bouche fondue où se retrouvent des nuances de grillé et de pêche surmûrie, alliant puissance et souplesse. Le Chassagne-Montrachet blanc 2010, au nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, équilibré et harmonieux, est suave, de bouche délicate, finement bouqueté, à déboucher sur une langouste ou des girolles à la crème. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2007, avec ces notes subtiles de pruneau confit, un vin marqué par le poivre et la vanille au palais, qui associe structure et suavité. Le Pernand-Vergelesses blanc est intense et floral, souple, avec des arômes de grillé et de pomme, gras, ample. Beau Pommard 2005, très parfumé (petits fruits rouges mûrs, humus...), avec cette pointe de griotte. À noter, La Table de Pierre Bourée, où l?on propose des menus dégustation avec 5, 7 et 9 vins. Les vins sont accompagnés de plats de la région.

Bernard et Jean-Christophe Vallet
13, route de Beaune
21220 Gevrey-Chambertin
Tél. : 03 80 34 30 25
Email : contact@pierre-bouree-fils.com
www.pierre-bouree-fils.com


Domaine Alain VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 13 ha de vignes dont 10 ha de l?appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques.
Nous avons beaucoup aimé son Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge cuvée Les Ronces 2015, élevé en fûts de chêne pendant 12 mois, médaille d?Or salon Agricole Paris, de couleur dense, racé, aux tanins puissants et riches, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance. Le Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge 2016, élevé à 80% en fûts de chêne, de bouche fruitée, charmeuse et vive, est très bien vinifié comme le Bourgogne rouge 2017, élevé en cuves Inox avec 10% de fûts de chêne, plus léger, fruité, tout en bouche, un vin dense et harmonieux. Goûtez le Bourgogne Côte Saint-Jacques blanc 2017, assemblage de Chardonnay et de Pinot Blanc, 15% d?élevage en fûts de chêne, alliant finesse et structure, de bonne bouche, qui fleure bon les amandes et le lis, ample et persistant.
Nous apprécions également le Bourgogne blanc, vinifié en cuve Inox, sur la fraîcheur, dégage un nez où dominent les fruits mûrs et les fruits secs, un joli vin, tout comme le Bourgogne Côte Saint-Jacques Gris 2017, Pinot Gris, élevé en cuve Inox, où une petite macération pelliculaire lui confère cette couleur ?pelure d?oignons?, il a un nez puissant, très équilibré, est de bouche ample, aux notes de pêche et de noisette.

16, rue des Prés
89300 Paroy-sur-Tholon
Tél. : 03 86 91 03 06
Fax : 03 86 91 09 37
Email : alain-vignot@wanadoo.fr
www.vinsdusiecle.com/domaine-vignot
www.domaine-alain-vignot.com



> Les précédentes éditions

Edition du 06/03/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017

 



Domaine SEGUIN-MANUEL


Pierre BOURÉE Fils


Domaine DENIS Père et Fils


Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR


Domaine LUQUET depuis 1878


Clos BELLEFOND


BADER MIMEUR


Domaine François BERTHEAU


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Domaine BERTHAUT-GERBET


Domaine René CACHEUX et Fils


Domaine DENUZILLER


Domaine Guy BOCARD


Jean-Marie NAULIN


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Domaine DUBREUIL-FONTAINE


Gérard TREMBLAY


Domaine JOMAIN


Domaine Jacques CARILLON


Sylvain MOSNIER


Domaine Pierre GELIN


Robert AMPEAU et Fils


Domaine Guy ROBIN


Domaine de la POULETTE


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Domaine Jean CHARTRON


Frédéric ESMONIN


Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Clos des LAMBRAYS


Domaine GROS Frère et Soeur


Domaine Pierre AMIOT et Fils


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Jean-Paul PAQUET & Fils


Philippe LECLERC



CHARLES SCHLERET


CHATEAU TOULOUZE


CHATEAU FABAS


DOMAINE ALARY


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHATEAU VALGUY


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales